BURE : STOP ! Déchets nucléaires, ne pas enfouir !
Accueil > NUCLEAIRE > Radioactivité

Radioactivité

Dernier ajout : 1er avril 2012.

LA RADIOACTIVITE A PLUSIEURS ORIGINES
Il faut distinguer la radioactivité d’origine naturelle, et celle d’origine artificielle créée par l’homme et ses activités. Officiellement, ces deux types d’origine sont liés dans les discours comparatifs mais il faut savoir que la radioactivité artificielle dûe notamment à l’industrie électro-nucléaire (exploitation, accidents, rejets et déchets...) est sans commune mesure avec les émissions naturelles de radon dans certaines régions granitiques.

LA RADIOACTIVITE A DES EFFETS SUR LA SANTE
Les matières radioactives sont constituées d’atomes instables, qui, en se désintégrant, émettent des radiations. Ces radiations perturbent le fonctionnement des cellules vivantes. Elles sont d’autant plus dangereuses que nos sens ne peuvent les détecter.

Une irradiation très forte tue les cellules et provoque des brûlures radioactives, la maladie et souvent la mort.

Un niveau d’irradiation moins élevé entraîne des mutations dont les effets sont peu prévisibles. Certaines personnes souffriront de cancers, ou donneront naissance à des enfants atteints de malformations. Les effets se manifestent souvent de nombreuses années après l’irradiation.

En cas d’irradiation encore plus faible, les scientifiques sont en désaccord quant aux effets. Certains scientifiques, et en particulier ceux associés à l’industrie nucléaire, prétendent que des radiations faibles sont inoffensives pour la santé. D’autres considèrent que l’étendue des risques reste mal connue, car on continue de découvrir des effets inattendus de la radioactivité.

Par conséquent, « toute dose de rayonnement comporte un risque cancérigène et génétique ».

EN CE QUI CONCERNE BURE / CIGEO LA POUBELLE ATOMIQUE
QUELS IMPACTS MULTIPLES
SUR L’ENVIRONNEMENT, LA NATURE,
LA FAUNE, LA SANTÉ DES HABITANTS, LES ENFANTS, LES LIEUX DE PASSAGES DES CAMIONS ET DES TRAINS CONTAMINANTS, L’AIR ? QUEL TAUX DE RADIOACTIVITÉ EST-IL ATTENDU ? QUELS SEUILS SERONT-ILS ADMIS ?

De tout cela évidemment, jamais l’Andra ni les pouvoirs publics ne parlent. La meilleure protection selon eux serait-ce la négation totale du risque de contamination prévisible, puisque la radioactivité ne se voit pas et ne se sent pas ?