BURE : STOP ! Déchets nucléaires, ne pas enfouir !
Accueil > Cigéo / BURE > Géothermie

Géothermie

Dernier ajout : 30 mars 2015.

Géothermie et Bure : on le savait déjà en 2002. Le géophysicien haut-marnais André Mourot, se fiant aux études du BRGM apportait alors une information de taille : le sud-meusien recèle des ressources géothermiques importantes. 

La Règle Fondamentale de Sûreté exigeait à l’époque que l’Andra catalogue toutes les ressources du sous-sol à BURE. Inventaire final de l’Agence : rien de bon côté eau chaude souterraine.
La loi de 2006 est passée, classant le site de BURE comme n’ayant pas de potentiel géothermique.

Ce que contestent diverses études indépendantes.
Analyse critique des rapports de l’Andra concernant le potentiel géothermique dans la région de Bure par Antoine Godinot, géologue.

C’est quand même un gros problème, d’un côté un constructeur de poubelle nucléaire qui dit, pas d’eau chaude souterraine ;
de l’autre, des experts indépendants qui prouvent que les résultats des investigations sur site prévues par la loi pourraient avoir été faussés.

En occultant ce potentiel et en installant un centre de stockage nucléaire souterrain, notre société se priverait d’une source d’énergie non négligeable.

Et ce potentiel géothermique de BURE peut poser problème dans le futur.
Et si nos descendants, à la recherche de sources d’énergie, vont fouiller dans le site d’enfouissement nucléaire dont on aura, à la longue, perdu la mémoire ?

Octobre 2013 : le rapport du spécialiste géothermie suisse GEOWATT, commandé par le CLIS de Bure met en évidence l’existence de cette ressource géothermique à l’aplomb du site.