BURE : STOP ! Déchets nucléaires, ne pas enfouir !
Accueil > Stockage à haut risque

Stockage à haut risque

Dernier ajout : 7 février.

Depuis les années 1980, l’industrie nucléaire, dépassée par la gestion de ses propres déchets, cherche à enfouir ceux-ci, les plus toxiques, ceux dont la période de décroissance radioactive pourrait se prolonger pendant des milliers d’années, et peut-être au-delà des activités humaines terrestres.

L’enfouissement concerne les déchets nucléaires de type H-M-AVL (Haute Activité à Vie Longue), en projet à BURE, Est de la France. Annoncé comme « laboratoire de recherches géologiques », la future poubelle radioactive souterraine a soulevé et soulève toujours de nombreuses oppositions et questionnements d’ordre scientifique, éthique.

Le stockage souterrain concerne aussi les déchets nucléaires F-AVL, de Faible Activité à Vie Longue. Le gouvernement a lancé un appel à candidatures en 2008, qui s’est soldé par un cuisant échec.

On creuse, on cache et on rebouche, quoi de plus simple ?
Ce que les producteurs de déchets radioactifs voudraient faire passer pour un mode de gestion « responsable », se résume en quelques mots : confiner la radioactivité le plus longtemps possible sous terre, radioactivité qui un jour traversera toutes les barrières illusoires et remontera à la surface. Avec un pouvoir de contamination de grande ampleur aussi intact.