BURE : STOP ! Déchets nucléaires, ne pas enfouir !

Que faire ?

Dernier ajout : 14 décembre 2012.

L’industrie électro-nucléaire tâtonne depuis près d’un demi-siècle pour gérer l’aval de son cycle et personne n’a eu l’idée en haut lieu d’arrêter le cycle infernal.
Résultat : les déchets atomiques s’accumulent chaque année un peu plus. Les producteurs ont tenté d’en faire des “matières valorisables” théoriques ou des cadeaux inespérés dans des territoires soi-disant en perte de vitesse. Mais la réalité est là : les déchets nucléaires sont ingérables.
Quelque soit le mode de « confinement » qui leur sera appliqué, en attendant que leur radioactivité diminue lentement, ils sont un effroyable fardeau depuis l’origine, pour presque l’éternité.

Personne n’a de solution idéale, réaliste, honnête.
Quelques pistes à suivre :

Suivre le bons sens

  • TIRER LE BILAN de l’impasse dans laquelle est toute la filière nucléaire et dont personne ne sortira indemne.
  • FAIRE TAIRE une bonne fois pour toutes les gros mensonges qui font du nucléaire une industrie dite propre, sûre et pas coûteuse.
  • ARRÊTER impérativement de produire de nouveaux déchets, chaque jour qui passe accroît le stock. Tout mettre en œuvre pour sortir du nucléaire, avec tous les défis, les difficultés et les espoirs que cela peut porter.

Après c’est à la collectivité toute entière de décider

  • GARDER les déchets sur les sites de production pour limiter les transports à haut risque ?
  • Les STOCKER EN SURFACE pour ne pas les oublier, et pouvoir les récupérer si ça fuit ?