BURE : STOP ! Déchets nucléaires, ne pas enfouir !
Accueil > MEDIAS > Communiqués > CP 2017 > TROISIEME DEMANDE RDV A NICOLAS (...)

TROISIEME DEMANDE RDV A NICOLAS HULOT

COMMUNIQUE 31/08/2017


COURRIER DU 28 août 2017,
à M. Nicolas Hulot, Ministère de la Transition écologique et solidaire,

OBJET : DEMANDE DE RENDEZ-VOUS - Cigéo/BURE

Monsieur le ministre de la Transition écologique et solidaire,

Nous réitérons notre demande de rendez-vous, formulée dans deux courriers en date des 1er et 28 juin 2017, auxquels nous n’avons toujours pas reçu de réponse.

Nous vous informions de l’urgence de la situation autour de Bure, en Meuse et nos craintes se sont vues confirmées très récemment. Un rassemblement, la journée du 15 août dernier, s’est soldé par un bilan alarmant : une trentaine de blessés dont deux graves, (un jeune homme, Robin, pourrait subir une amputation des orteils). Le dispositif policier démesuré et l’usage d’armes offensives et de grenades envers la foule, qui comptait familles et enfants, ne pouvait qu’aggraver une situation déjà très tendue.

Nous déplorons le manque récurent d’écoute et de réponse de la part des pouvoirs publics dans ce dossier. Le malaise toujours grandissant ne pourra pas se résoudre par une politique de répression locale incompréhensible.

Depuis plus de 20 ans, en opposants « responsables », nous avons analysé la « thèse Cigéo », rassemblé une foule d’éléments rédhibitoires –tant scientifiques que socio-économiques- contre ce projet, et interpellé les pouvoirs publics, sans relâche et sans résultat. A deux ans de la demande de feu vert du chantier, reportée pour la troisième fois, la dangerosité du projet décrié par les opposants n’est pourtant plus à démontrer. C’est la conception même du stockage qui est remise en cause par l’IRSN et l’ASN, à travers leur bilan de l’examen du dossier d’options de Sûreté de Cigéo de l’Andra. Vous ne pouvez ignorer leurs rapports remis en juin et juillet 2017.

Convaincus des risques énormes que ce projet fait courir localement et au pays tout entier, nous n’avons pas d’autre alternative que de tout tenter pour que ce projet ne voie pas le jour. Nous vous rappelons que le Bois Lejuc, site stratégique pour les futures implantations de l’Andra est occupé depuis un an par des personnes y vivant courageusement, dans des conditions difficiles, c’est dire l’ampleur de l’enjeu.

Dans l’attente d’une réponse favorable de votre part à notre demande d’une rencontre rapide dans ce contexte d’urgence aggravé, nous vous prions d’agréer, Monsieur le ministre, nos sincères salutations.

Les signataires :
Les opposant-es d’ici et d’ailleurs, des habitant-es de Mandres-en-Barrois, Les associations Burestop 55, Bure Zone Libre, Asodedra, Cedra 52, Eodra, Les habitants Vigilants de Gondrecourt le Château, Les habitants Vigilants de Void Vacon, Meuse Nature Environnement, Mirabel Lorraine Environnement

Pour rappel : Lettre ouverte M. Hulot, protégez les hiboux de Bure, 2 juin 2017

PDF - 59.7 ko


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous contacter | Espace privé | SPIP | squelette CSS Valide !