BURE : STOP ! Déchets nucléaires, ne pas enfouir !
Accueil > MEDIAS > Communiqués > CP 2017 > RISQUES, NOUS REFUSONS DE NOUS (...)

RISQUES, NOUS REFUSONS DE NOUS TAIRE !

COMMUNIQUE DE PRESSE


CIGEO/BURE : Face aux défaillances techniques du projet,
il est impératif de nous entendre, il est impossible de nous faire taire !

Les opposant.e.s réclament l’attention en urgence du gouvernement sur les raisons du refus total de stockage nucléaire souterrain. Ils dénoncent la politique de répression brutale et aveugle en train de s’installer autour de Bure.

Cigéo : 18 ans de recherches in situ et une conception à revoir entièrement
L’examen du dossier de Sûreté de l’Andra par l’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sureté nucléaire) est sans appel. il conforte notamment les craintes qu’un expert indépendant a mis en lumière dès 2012 : le projet Cigéo comporte à la base de graves lacunes de conception. Tous les ingrédients seraient réunis pour faire de Cigéo un bombe à retardement (risque d’explosion, d’incendie ingérable en milieu confiné, comportement de l’argile, impacts de séismes, etc.).

En gros, la filière électronucléaire a imposé un délire irréaliste, l’Andra a fait un beau dessin. La suite, -pseudo "phase pilote » ou pas-, ne saura résister grandeur nature à de multiples aléas. L’absurdité du projet est parfaitement connu en haut-lieu. Alors ? Il est gravissime, de la part des pouvoirs publics, de continuer à masquer la vérité en tentant de mettre un couvercle sur une future catastrophe technologique, financière, environnementale et éthique.

Cigéo : ou l’archétype du méga-projet insensé, imposé à coup de millions d’euros
Les parlementaires censés représenter les populations de Meuse et de Haute-Marne ont vanté pendant des années à Paris l’exemplarité des étapes de l’implantation de la méga-poubelle atomique à Bure, la « citoyenneté remarquable » des Meusiens, ou encore le processus honorable du débat public. Sans jamais venir écouter sur place ni s’interroger sur ce qui mobilise autant de monde.
Il est facile d’ouvrir le robinet des subventions démesurées, d’arroser un territoire de promesses. Aujourd’hui ils réclament toujours plus de bataillons de gendarmes mobiles* pour réprimer la contestation et détourner l’attention des failles technologiques du projet Cigéo. Est-cela que l’on attend d’un « élu » local ? Complaisance envers les lobbies et brutalité envers les populations ?

Cigéo/Andra : la confiance au plus bas
Les associations d’opposants mènent une sérieuse bataille juridique contre l’Andra qui tente de faire passer le projet en force. Les déboires de l’Andra devant la justice aggravent encore le déficit de confiance envers l’organisme semi-étatique. Ainsi l’Andra a cru pouvoir défricher le Bois Lejuc sans autorisation, alors même que la propriété lui en est contestée par des villageois. Elle a tenté de construire un mur autour, avant d’être rappelée à l’ordre et de devoir tout remettre en état. Dernier revers en date : l’Autorité Environnementale vient de retirer retirer un 1er avis favorable et exige maintenant de l’Andra une étude d’impact pour le défrichage de ce Bois…

Cigéo et acceptabilité : tous les signaux sont au rouge et pourtant
Mobilisation constante depuis les années 1980, projet d’enfouissement des déchets HAVL refusé radicalement sur 25 sites en France, échec magistral des tentatives d’enfouissement des déchets FAVL en 2009, débat public sur Cigéo boycotté et raté en 2013…... et depuis un an, occupation physique du Bois Lejuc pour contrer l’implantation : que faut-il envoyer de plus comme signaux de refus total ?

Le premier ministre vient d’assurer un sénateur meusien de son soutien entier, dévoilant ainsi une nouvelle fois un gouvernement inféodé aux intérêts du nucléaire et de sa survie. En marche pour l’impasse ?
A savoir que Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire, n’a toujours pas répondu à nos deux demandes de rendez-vous.

Nous refusons de jouer les cobayes d’expérimentation technologique hasardeuse.
Nous refusons de servir de fusibles ou de caution pour la survie d’une filière électronucléaire à la dérive, sans solution pour ses propres déchets.
Nous refusons la condamnation irréversible et sans choix possible de notre territoire de vie.

*PDF JOINT

info portfolio

ARTICLE EST REP 8 JUILLET 2017


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous contacter | Espace privé | SPIP | squelette CSS Valide !